Aide

Du neuf à la BU !

La BU Schoelcher vous présente quelques titres en socio et Infocom arrivés récemment...

En cette rentrée 2021, la BU du campus de Schoelcher est heureuse de vous signaler que de nouveaux ouvrages en sociologie-anthropologie et en info-com sont arrivés récemment et sont depuis peu disponibles dans ses rayonnages. Ils peuvent accompagner utilement votre réflexion dans le cadre de vos études et nourrir avec profit votre culture générale et/ou disciplinaire.

En matière d'acquisitions, les arrivages de nouveaux livres (ou de DVD) à la BU ont lieu tout au long de l'année, ce qui permet à la bibliothèque de vous proposer une offre régulièrement renouvelée et mise à jour. Si une part importante de ces nouvelles acquisitions est constituée par des publications récentes, reflétant la vitalité de l'activité éditoriale, certains titres, plus anciens, correspondent à des rachats. Ainsi, La galaxie Gutenberg, du penseur des médias Marshall MacLuhan, a été pubié la première fois en 1962. Pour autant, la réflexion prophétique que développe, dans l'ensemble de son oeuvre, ce sociologue canadien sur le développement des médias comme facteur d'uniformisation via les mêmes référents culturels demeure d'une pensée très actuelle et a donc toute sa place à la BU ! 

Essais de vulgarisation, ouvrages de réflexion, travaux de recherche : ces nouvelles acquisitions BU s'intéressent tant à des questions d'actualité récentes qu'à des problématiques de fond animant la réflexion universitaire en SHS (genre, discriminations, questions d' identité, mouvements sociaux, emprise du numérique...). Voici présentés quelques-uns de ces titres, parmi beaucoup d’autres, avec un lien éditeur vers le résumé du livre et/ou quelques extraits. Le catalogue de la BU vous permettra de localiser ces références dans nos rayonnages.

En attendant la fin de la période de confinement et la réouverture de la BU au public, vous pouvez réserver et emprunter via le système "1, 2, 3...Empruntez !!"

 

Bonne(s) lectures(s)

L'information structure notre corps et alimente notre esprit. Pourtant, beaucoup n'y voient que le flux éphémère des nouvelles quotidiennes, ou un simple objet technologique. Qu'est-ce donc que l'information et l'auto-organisation dont elle émerge dans l'univers ? Quelle force a fait exploser la complexité et la diversité du vivant ? Comment le cybermonde numérique poursuit-il ce big bang de l'information ?

Depuis quinze ans, le socio-anthropologue Jean-Paul Fourmentraux construit une œuvre critique et exigeante sur les liens entre art et (contre-)cultures numériques, sondant les enjeux des nouvelles formes qu'Internet, en tant que dispositif technique et réalité sociologique, a fait émerger [...]. Dans cet essai, il approfondit ses réflexions sur les discours technocritiques et les modalités de résistance artistique en s'intéressant aux hégémonies qui se sont constituées ces dernières années, ainsi qu'aux nouvelles aliénations et dispositifs de contrôle les accompagnant.

Est-il si compliqué de connaître la vérité? En cette ère de désinformation, de fake news, c’est le cas. Les réseaux sociaux peuvent propager des rumeurs et des faussetés à une vitesse inégalée sur des sujets aussi divers que l’aluminium dans les vaccins, les OGM, la place du plastique dans notre quotidien, le changement climatique, l’autisme et les pesticides, les sondages qui influencent le vote, l’empreinte carbone de nos animaux de compagnie ou les supposées vertus des oméga-3.

D’une manière encore plus manifeste et controversée suite à la pandémie de Covid-19, les écrans sont des protago­nistes indiscutables de notre époque. Ce volume s’interroge sur leur avenir à travers une exploration collective et transdisciplinaire qui réunit les contri­butions de spécialistes internationaux en esthétique, philosophie de la tech­nologie, philosophie de la politique, études des médias, culture visuelle, sciences cognitives et théologie.

Les médias jouent un rôle chaque jour plus important, tant en matière d’information et de communication que de loisir et d’éducation. Presse, cinéma, radio, télévision, sites et plateformes en ligne : ces moyens d’expression et de création multiplient les passerelles entre les personnes, les peuples et les cultures.

Après dix années d’engagement en faveur des libertés sur Internet, Félix Tréguer analyse avec lucidité les fondements antidémocratiques de nos régimes politiques et la formidable capacité de l’État à façonner la technologie dans un but de contrôle social.

La diffusion du numérique a transformé les activités économiques et les pratiques sociales liées aux industries culturelles (cinéma, livre, musique, jeu vidéo) ou médiatiques (presse, radio, télévision). Avec l’internet, la participation du public se manifeste sous des formes variées et prend place dans un environnement dominé par les plateformes de firmes transnationales parmi les plus puissantes au monde (Apple, Facebook, Google…).

Le XXIe siècle a vu les pratiques numériques intégrer notre quotidien, tant dans la sphère personnelle que dans l'univers professionnel. Les médias sociaux en sont l'une des manifestations les plus évidentes. Que ce soit pour le partage ou la recherche d'informations, la génération Y a grandi avec eux, mais ils ont également conquis les générations précédentes. Sont-ils porteurs de liens sociaux ou, au contraire, ont-ils un caractère dissociant ?

Première synthèse d'envergure sur la théorie des médias, l'ouvrage fait le point sur les réflexions les plus contemporaines sur le sujet, en même temps qu'il inscrit cette réflexion dans la longue durée de l'histoire intellectuelle européenne.

En à peine plus d'une génération, le numérique a pris une ampleur exceptionnelle. Le web, reflet de notre société sous cet aspect, est dit en danger par l'un de ses créateurs : Timothy John Berners-Lee. La désinformation, l'économie de l'attention, la surpersonnalisation, l'abus de biais cognitifs, la bulle de filtres et autres formes de manipulations font partie des nombreux sujets d'inquiétude.

Années 1950. La télévision déferle dans les salons. La communication instantanée explose. Le moment remplace l’histoire. Pour Marshall McLuhan, la combinaison inédite de l’image et de l’électricité nous précipite dans un « village global », condamnant à tout jamais l’homme typographique patiemment formé par l’écriture alphabétique et l’imprimé.

Invisibles et vulnérables, les précaires sont (re)devenus les chevilles ouvrières de l’enseignement supérieur et de la recherche. Les années 2000 ont vu leur nombre exploser : ils représentent désormais un quart des personnels et la tendance se poursuit. Une enquête nationale lancée au cours de l’hiver 2010 par le collectif des auteurs de ce livre a mis au jour leurs conditions de travail et de vie.

Le livre de Neil Postman est un classique de l’étude de l’impact des médias sur la société. Refusant les thèses de la manipulation, il montre que les médias, et en particulier la télévision, agissent moins en fonction des contenus qu’ils transmettent qu’à travers la forme de cette transmission : celle de programmes dont le rôle essentiel est le divertissement.

La sociologie est une des disciplines de base en sciences humaines. Aujourd’hui plus que centenaire, servie par des oeuvres majeures, cette discipline est partout et propose des données empiriques, des théories, des instruments de mesure, des outils d’intervention pour comprendre et agir…

Offrant un vaste panorama des nombreuses théories de la sociologie, de ses concepts clés, de ses controverses et plus généralement de son application et de son importance dans notre vie de tous les jours, La Sociologie pour les Nuls nous permet d'avoir une meilleure compréhension des mécanismes sociaux ; pour mieux concevoir la société dans laquelle nous vivons, et la place que nous y occupons.

La jeunesse est une catégorie aux contours incertains. À quel âge débute-t-elle, à quel âge finit-elle ? La sociologie montre que la jeunesse est avant tout un passage dont les frontières et la définition ont évolué au cours de l’histoire et se modulent selon les situations sociales.

Longtemps passées sous silence, la sexualité dans les empires coloniaux et la domination sur les corps apparaissent aujourd’hui comme des sujets de recherches majeurs. Les héritages de cette histoire font désormais débats dans nos sociétés de plus en plus métissées et mondialisées. Six siècles d’histoire ont construit des imaginaires, des fantasmes et des pratiques analysés dans cet ouvrage au fil des cinquante contributions de spécialistes internationaux.

Sous une apparence pragmatique, la gestion constitue une idéologie qui légitime la guerre économique et l'obsession du rendement financier. Les « gestionnaires » installent en fait un nouveau pouvoir managérial. Il s'agit moins d'un pouvoir autoritaire et hiérarchique que d'une incitation à l'investissement illimité de soi dans le travail pour tenter de satisfaire ses penchants narcissiques et ses besoins de reconnaissance.

La collection HU psycho propose des ouvrages qui permettent de s'initier aux différentes disciplines de la psychologie et d'acquérir les connaissances de base : la discipline, son histoire, ses courants, ses méthodes, les notions principales à connaître sont exposés dans un langage simple, et illustrés par de nombreux exemples concrets.