A parté...

Rencontre littéraire avec Françoise DÔ, mardi 19/02, BU du campus de Schoelcher

 

La BU du campus de Schoelcher a le plaisir de vous inviter, mardi 19 février, 18h45, à une rencontre littéraire avec Françoise Dô, autrice et metteuse en scène de "A Parté", récit théâtral publié en 2018 (Ed. Théâtre ouvert).

"Nicole a refait sa vie avec Chat, son amant iranien. Lorsqu'elle revient dans la région où ils vivaient ensemble, Stéphane, son mari, voit là l'occasion de la reconquérir et se met à la suivre à son insu...". Evoluant au fil des monologues croisés des personnages, cette pièce explore les tabous et les secrets qui contraignent les relations au sein des familles comme de la société. Ponctuée de lecture d'extraits, la rencontre donnera lieu à un échange entre Françoise Dô, Axel Artheron, maître de conférences en études théâtrales (UA), et Raymond Otto, socio-anthropologue.

Entrée libre et gratuite, venez nombreux !

 

Sur le sujet :

  • Madinin'art -Critiques culturelles de Martinique

 

A Parté de Françoise Dô : une découverte, 23 janvier 2016

Le couple mère-fils dans un "Aparté" incestueux, 23 janvier 2019

A Parté, de Françoise Dô : être femme, 23 janvier 2019

 

  • CAIRN - revues et ouvrages en SHS (abonnés UA)

 

Serge Tisseron. Les secrets de famille. PUF, 2017. (Que sais-je ?)

Tout d’abord, pour qu’on puisse parler de secret, il ne suffit pas que quelque chose ne soit pas dit, car nous ne disons pas tout à tous et à tout moment. Un secret se constitue à chaque fois que quelque chose est caché et qu’il est interdit de savoir de quoi il s’agit, voire même de pouvoir penser que quelque chose est caché. Cette définition exclut donc de la sphère des secrets de famille l’intimité que les parents ont et qu’ils cachent à leurs enfants – au moins faut-il l’espérer.

Marcel Gauchet. « Mutation dans la famille et ses incidences », La revue lacanienne, vol. 8, no. 3, 2010

Notre société a cessé de s’organiser autour de la contrainte de se reproduire. Il en résulte aussi bien cet autre phénomène si spectaculaire du contemporain qu’est l’émancipation de la sexualité ou des sexualités. De la même source que découle semblablement le parachèvement de l’émancipation des femmes puisque c’est sur leur assujettissement que reposait l’institutionnalisation de la contrainte de reproduction. Si la sexualité est devenue libre, c’est parce qu’elle a complètement changé de statut du point de vue de la vie sociale. La sexualité n’est plus une question intimement liée à l’existence même du collectif et contraignante par là même, elle est intégralement à la disposition des individus, elle ne regarde qu’eux. La collectivité n’a pas à en connaître.

Danielle Haase-Dubosc, Lal Maneesha Lal. « De la postcolonie et des femmes : apports théoriques du postcolonialisme anglophone aux études féministes », Nouvelles Questions Féministes, vol. vol. 25, no. 3, 2006

Au départ, dans les études postcoloniales proprement dites, les femmes (et les féministes) avaient été souvent et singulièrement absentes. Mais dès la fin des années 80, la recherche féministe postcoloniale, en considérant les questions de genre, de classe et de sexualité comme faisant partie intégrante des relations de pouvoir codées par les concepts de race, de nation et d’empire, a remis les femmes au centre de la postcolonialité. Comment décoloniser le féminisme devint alors la question du jour.

Liget, Fouzia. « La comédie des sexes : sexualité féminine et sexualité masculine », La Cause Du Désir, vol. 81, no. 2, 2012

Mais quel est son désir à elle [la femme] ? À vouloir incarner le désir de l’Autre, être le phallus qui manque à l’Autre, son désir n’y est pas, il est refoulé. Lacan parle de divergence qui « s’établit entre être l’objet du désir de l’Autre, et avoir ou ne pas avoir l’organe qui en porte la marque » . Cette féminité exilée s’exprime dans les symptômes et plaintes. Elle resurgit sous le masque du symptôme, signe que l’idéal qu’elle veut occuper ne tient pas. Cette identification au désir de l’Autre ne dit rien de son désir à elle, de son être de femme

Elisabeth Darchis, « Aux sources de l'intimité », Le Divan familial, vol. 11, no. 2, 2003

L’intimité contribue à la délimitation de l’espace psychique interne et favorise l’autonomie du sujet. L’expérience de l’intime est possible, grâce à l’aptitude à se séparer. A Eiguer (1999) écrit : « Intimité rime avec solitude, une solitude acceptable pour le sujet qui ira même jusqu’à la rechercher pour retrouver ses racines et se ressourcer ». A. Carel (1992) souligne : « L’intime est l’espace intrapsychique du sujet, celui de son quant-à-soi, où s’applique le droit au secret, implicite dans l’expression : jardin secret… espace dont la limite est du même ordre que celles du Moi et du corps »…

Haude Rivoal, « Virilité ou masculinité ? L’usage des concepts et leur portée théorique dans les analyses scientifiques des mondes masculins », Travailler, vol. 38, no. 2, 2017

Cet article ne se veut pas un état de l’art exhaustif des travaux sur la virilité et les masculinités, mais bien une mise en perspective critique autour de l’utilisation des concepts. Si les définitions classiques en sociologie du genre (genre, sexe, rapports sociaux de sexe, patriarcat, division sexuelle du travail, etc.) sont aujourd’hui généralement admises, il convient de s’arrêter plus longuement sur les concepts du champ encore émergent des masculinity studies. En effet, l’analyse des rapports sociaux (de sexe) ne peut se faire rigoureusement sans un accord commun sur le sens des termes employés. Par ailleurs, les concepts ne sont pas une réalité immuable allant de soi, mais bien des instruments discursifs de positionnement social et-ou politique. Que la masculinité soit associée à la virilité dans le contexte contemporain n’est pas sans poser de question...

Lolita Natter. « Blessures d’amour : guérir en couple », Imaginaire & Inconscient, vol. 42, no. 2, 2018

Ce qui ajoute à la souffrance des couples, c’est qu’au début, ça commençait bien entre eux. Beaucoup se souviennent de ces premiers moments, où ils étaient saisis par le visage de leur futur partenaire, qui se démarquait des autres (…) Lorsque l’imprégnation hormonale décroit, une chose qui arrive immanquablement après un laps de temps plus ou moins long, un sentiment froid et désagréable de déconnexion apparaît. Les partenaires commencent à ressentir clairement ces moments, où le comportement de l’autre les agace, les stresse, et là, ils n’ont plus l’anesthésie nécessaire pour le supporter. Ils voient et entendent tout ce que leur partenaire dit et fait qui ne leur convient pas.

Natanson, Jacques. « Singularité, séparation, relation », Imaginaire & Inconscient, vol. 20, no. 2, 2007

Ce qui est visé dans l’amour, à travers et au-delà de l’union physique, c’est une communion des âmes qui cherchent à ne faire qu’un. Les amants ont peut-être un moment l’impression d’y parvenir, mais le vécu du couple ne peut être identique pour chacun. Le passé individuel ne peut être supprimé ; chaque événement est ressenti différemment du fait de la situation particulière de chacun. Ainsi, au pire, un matin, deux amants s’éveillant découvrent qu’ils sont devenus des étrangers. Ainsi, au mieux, l’histoire des couples est jalonnée de crises plus ou moins graves, qui tournent autour d’un problème fondamental : Faut-il chercher à tout prix l’unité, l’identité – ou au contraire préserver la différence, reconnaître l’originalité irréductible de chacun, en comprenant que l’union ne peut se construire qu’entre deux êtres qui restent ce qu’ils sont…

Silvia Elena Tendlarz. « Ce qu’une mère transmet en tant que femme », La Cause Du Désir, vol. 85, no. 3, 2013

Qu’y a-t-il de naturel à être mère ? Y est-on poussé par quelque force instinctive ? Comment être une bonne mère ? L’homologie freudienne entre mère et femme – l’équivalence phallus-enfant permettant à la femme de recevoir le phallus désiré – est le point de départ du traitement de ces questions dans le milieu psychanalytique….

  • YouTube

Pays réel, pays rêvé, où commence le mythe ? Intervention de Raymond Otto, août 2018, TEDx Pointe à Pitre

Le pays rêvé est généralement un miroir sans tain qui empêche d'apprécier les enjeux qui se jouent dans le pays réel depuis tantôt. Il nous faut apprendre à nous déconstruire, et à penser que ce que nous vivons et ou voyons, c'est le réel. Le réel est tout sauf une réalité directement objectivée et c'est la raison pour laquelle nous devons écrire l'histoire de la Guadeloupe.

En rayon à la BU

 

Image de Emergences Caraïbes une creation theatrale archipelique
Emergences Caraïbes une creation theatrale archipelique
Revue Africultures
Éd: L'harmattan
Où trouver le livre
Image de L'entrecroisement des mondes : De la Caraïbe à la France
L'entrecroisement des mondes
Collectif
Éd: Karthala
Où trouver le livre
Image de Pourquoi les hommes ont peur des femmes
Pourquoi les hommes ont peur des femmes
Jean Cournut André Green
Éd: Presses universitaires de france - puf
Où trouver le livre
Image de La thérapie familiale contemporaine : Les apports d'Enrique Pichon-Rivière
La thérapie familiale contemporaine
Collectif, Rosa Jaitin
Éd: Chronique sociale
Où trouver le livre
Image de Quel âge aurait-il aujourd'hui ? : Le tabou des grossesses interrompues
Quel âge aurait-il aujourd'hui ?
Stéphane Clerget
Éd: Fayard
Où trouver le livre
Image de Appartenance, identité et filiation: Les liens familiaux en question aux Antilles en général et en Guadeloupe en particulier
Appartenance, identité et filiation
Daniel Coum
Éd: Editions l'harmattan
Où trouver le livre
Image de Les nouveaux matériaux du théâtre
Les nouveaux matériaux du théâtre
Collectif, Joseph Danan
Éd: Presses sorbonne nouvelle
Où trouver le livre
Image de Les termes clés de l'analyse du théâtre
Les termes clés de l'analyse du théâtre
Anne Ubersfeld
Éd: Points
Où trouver le livre
Image de Entre théâtre et performance : la question du texte
Entre théâtre et performance
Joseph Danan
Éd: Actes sud-papiers
Où trouver le livre
Image de En noir et blanc : Essai sur Bernard-Marie Koltès
En noir et blanc
Jean-Marc Lanteri
Éd: Presses universitaires du septentrion
Où trouver le livre
Image de Anthropologies du corps en transes
Anthropologies du corps en transes
Sébastien Baud
Éd: Connaissances et savoirs
Où trouver le livre
Image de Volcaniques - Une anthologie du plaisir
Volcaniques - Une anthologie du plaisir
Léonora Miano
Éd: Mémoire d'encrier
Où trouver le livre
Image de L'Imaginé , l'imaginaire & le symbolique
L'Imaginé , l'imaginaire & le symbolique
Maurice Godelier
Éd: Cnrs
Où trouver le livre
Image de Enquête d'ailleurs : Frontières du corps et de l'esprit
Enquête d'ailleurs
Philippe Charlier Christian Hervé
Éd: Coédition editions balland
Où trouver le livre
Image de Corps en formes
Corps en formes
David Le breton, Bernard Andrieu
Éd: Cnrs
Où trouver le livre
Image de Corps du monde
Corps du monde
Bernard Andrieu Gilles Boëtsch
Éd: Armand colin
Où trouver le livre
Image de Les hommes sont-ils obsolètes ?
Les hommes sont-ils obsolètes ?
Laetitia Strauch
Éd: Fayard
Où trouver le livre
Image de La fin du couple
La fin du couple
Marcela Iacub
Éd: Stock
Où trouver le livre
Image de L'amour des femmes puissantes : Introduction à la viragophilie
L'amour des femmes puissantes
Noël Burch
Éd: Epel
Où trouver le livre
Image de Féminin/Masculin : Mythes et idéologies
Féminin/Masculin
Catherine Vidal
Éd: Belin litterature et revues
Où trouver le livre
Image de Hommes, femmes : la construction de la différence
Hommes, femmes
Françoise Héritier Collectif
Éd: Editions le pommier
Où trouver le livre
Image de Piété pour la chair
Piété pour la chair
Michel Koch Jean-Paul Curnier
Éd: Nouvelles editions lignes
Où trouver le livre
Image de États de femme: L'identité féminine dans la fiction occidentale
États de femme
Nathalie Heinich
Éd: Gallimard
Où trouver le livre
Image de Fille d'Oedipe
Fille d'Oedipe
Marie gloris Bardiaux-vaiente Gabriel Delmas
Éd: Six pieds sous terre
Où trouver le livre
Image de A vendre : Neuf pièces courtes
A vendre
Collectif, Marion Aubert
Éd: L'avant-scène théâtre
Où trouver le livre
Image de Ecritures théâtrales du traumatisme : Esthétiques de la résistance
Ecritures théâtrales du traumatisme
Christiane Page, Collectif
Éd: Pu rennes
Où trouver le livre